Téléphone

02 43 95 48 05

 

E-mail

mairie@vion72.fr

L’influenza aviaire hautement pathogène de l’hiver 2021-2022, due au virus H5N1, a continué de circuler cet été dans l’avifaune sauvage, notamment sur les oiseaux autochtones du littoral de la mer du Nord, de la Manche et de l’Atlantique.

En lien probablement avec la circulation du virus dans la faune sauvage et la contamination de l’environnement, des foyers ont été confirmés en élevage (un dans la Manche (près de Cherbourg), un dans la Somme en zone humide, trois dans le Morbihan et récemment dans l’Ain).

Cette situation inhabituelle, jamais rencontrée en France jusque-là, fait craindre un risque de persistance endémique du virus H5N1 HP toute l’année sur le territoire.

Les cas d’oiseaux sauvages contaminés se multiplient dans les communes littorales des Pays-de-la-Loire. Certains ont également été détectés dans les terres. Cette situation a amené les départements de Bretagne, de Loire Atlantique et de Vendée à prendre des mesures de surveillance renforcée de la faune sauvage et des élevages de volaille sur l’ensemble de leur territoire.

 

C’est pourquoi il est appelé à la plus grande vigilance, dans les communes du littoral mais également à l’intérieur des terres:

Vous trouverez ci-joint une fiche résumant les procédures de collecte d’oiseaux morts et de protection des basse-cours, 

1/ Détection précoce des oiseaux sauvages trouvés morts :

L’ensemble des oiseaux trouvés morts ne seront pas analysés.

L’Office Français de la Biodiversité devra être contacté (02 43 42 48 33 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) :

- dès le premier oiseau trouvé mort s’il s’agit de cygnes ou de laridés (mouettes, goélands, sternes,…)

- lors de mortalités groupées pour les autres espèces, c’est-à-dire trois oiseaux morts sur un périmètre de 500m de rayon environ et sur une période maximale d’une semaine

2/ Mise à l’abri des oiseaux et volailles détenues par des particuliers :

Bien que la France soit actuellement en risque négligeable vis-à-vis de l’influenza aviaire (ce qui implique que la claustration des oiseaux n’est pas obligatoire), les détenteurs non professionnels d’oiseaux sont invités à prendre toute mesure évitant le contact entre avifaune sauvage et leurs oiseaux domestiques :

- mise à l’abri des points d’abreuvement et d’alimentation ;

- couverture des parcours de filets, à proximité des gîtes… .

 

communiqué

 

 

Veuillez trouver ci-joint l'arrêté préfectoral du 7 septembre 2022, plaçant certains bassins sous le régime
de limitation ou d'interdiction des usages de l'eau ainsi que le communiqué de presse de la Préfecture qui l'accompagne.

 arrêté

 

 

La Fièvre Porcine Africaine, maladie virale affectant exclusivement les suidés (le porc et le sanglier) est présente aux frontières de la France avec des cas détectés sur des sangliers en Italie du Nord depuis janvier 2022 et en Allemagne à 6 km de la France le 25 Mai dernier.

Si le virus responsable de cette maladie venait à contaminer nos élevages porcins français, ce serait une catastrophe tant économique que sanitaire (mortalités considérables en élevage, fermeture des frontières à l’export). Le principal risque de transmission de ce virus provient de la faune sauvage, du contact de sangliers porteurs avec les porcs domestiques. A noter que le sanglier peut véhiculer d’autres maladies aux porcs : la Brucellose, La Maladie d’Aujeszky, et le SDRP.

Les éleveurs de porcs spécialisés sont informés de ces risques par leurs filières professionnelles tandis que les détenteurs de porcs de compagnie ou de porcs pour consommation familiale ne disposent pas nécessairement d’informations précises en ce domaine. Pour cette raison la section porcine du GDS de la Sarthe se tourne aujourd’hui vers l’ensemble des municipalités Sarthoises et leur propose une communication à destination de leurs  administrés. Vous trouverez ci-dessous le communiqué.

communiqué

 

 

C'est avec un brin d'amertume que nous vous annonçons qu'il n'y aura plus de marché de producteurs sur la commune de Vion.

Les producteurs n'ont pas souhaité continuer nous rendre visite, faute de manque de fréquentation des clients.

La municipalité avait mis en place ce marché pour dynamiser le bourg, mais malheureusement les Vionnais n'ont pas adhéré.

Merci à ceux qui ont apporté leur soutien à ce marché de producteurs.

 

 

 

 

 

 

2022 04 21 lutte contre l influenza aviaire 2   

Vous trouverez ci-dessous un article concernant le renforcement des mesures de biosécurité pour lutter contre l'influenza aviaire dans les basses cours.

 

Le fait de propager une épizootie de façon involontaire est un délit passible de 2 ans d’emprisonnement et 15000€ d’amende.